En novembre prochain, les américains éliront leur Président dans une élection qui s’annonce très serrée. Les réseaux sociaux et les influenceurs pourraient bien jouer un rôle important  dans le résultat final du scrutin. Explications.

Qui sera le 59ème Président des États-Unis ? Pour le moment, Donald Trump et Joe Biden sont au coude-à-coude, et aucun observateur averti n’est en mesure de donner un pronostic fiable sur l’issue de ce suffrage.

Nous l’avons constaté en France lors des précédentes élections, la fiabilité des sondages reste relative. Le secret de l’isoloir n’est pas celui d’un questionnaire téléphonique, et bon nombre de personnes interrogées peuvent changer d’avis au moment de glisser leur bulletin dans l’urne. 

Au-delà des projections et de l’incertitude des sondages d’opinion, un autre paramètre important est à prendre en compte. Celui du poids des réseaux sociaux et des « influenceurs » dans une campagne électorale.

Cette question ne se posait pas véritablement au début du 21ème siècle. Mais avec le poids croissant des réseaux sociaux dans la vie quotidienne des citoyens, ce paramètre n’est plus à négliger. D’autant plus que certains candidats ont fait des plateformes sociales des canaux essentiels de leur communication, et que certains réseaux semblent avoir pris – à leur tour – un virage plus politique. 

Quand Twitter s’oppose à Donald Trump  

Figure de proue des réseaux sociaux les plus engagés, Twitter n’a pas hésité à censurer plusieurs tweets de Donald Trump. Une attitude qualifiée de « censure » par le candidat républicain en campagne, qui n’a pas tardé à réagir via… Twitter !

Un véritable paradoxe alors que Trump avait fait de Twitter son arme de communication massive, et que Twitter avait profité des coups d’éclats du président en exercice pour booster sa notoriété et son nombre d’utilisateurs.

Pour aller plus loin : Trump et Obama, deux styles différents sur Twitter

Si Twitter reste le porte-étendard des réseaux sociaux dans la lutte anti-Trump, il sera intéressant de voir la réaction des autres plateformes dans les prochains mois. Pour le moment, Facebook est resté timoré. Ce qui a occasionné de nombreux problèmes en interne et des départs fracassants au sein de ses équipes.  

Les prochains mois seront décisifs pour savoir si une coalition entre ces acteurs puissants se met en place pour barrer la route à la Maison Blanche du candidat républicain.

Plusieurs personnalités pourraient mener de front une campagne anti-Trump. Ce point est à prendre en compte sérieusement dans un scrutin particulièrement serré. 

Le poids des influenceurs : l’effet Taylor Swift

Les influenceurs pourraient également jouer un rôle majeur de la prochaine élection.

En 2018, lors des élections de mi-mandat aux États-Unis, la chanteuse américaine Taylor Swift avait indiqué qu’elle voterait pour le camp démocrate. Une première prise de position politique très médiatisée pour la chanteuse aux 136 millions de fans sur Instagram.

Dans la foulée, le site Vote.org avait enregistré un pic de plus de 200.000 nouvelles inscriptions.

Cette fois-ci, la chanteuse n’avait pas eu un impact décisif sur le résultat final qui avait vu la victoire du locataire de la Maison Blanche. Mais quid lors de cette prochaine élection ? 

Plusieurs personnalités pourraient mener de front une campagne anti-Trump. Ancien soutien du Président américain, le rappeur Kanye West a ainsi annoncé le 4 juillet 2020 qu’il était officiellement candidat à la Présidence. 

Ce point est à prendre en compte sérieusement lors d’un scrutin particulièrement serré. 

En 2000, le candidat Georges W. Bush avait remporté la présidentielle devant Al Gore grâce à une avance de… 537 voix dans l’État de Floride. Des personnalités comme Taylor Swift, Beyoncé ou Dwayne Johnson réunissent à eux seuls  près de 500 millions d’abonnés sur les réseaux sociaux. 

Bien entendu, ces stars mondialisées ont une audience internationale. Mais imaginons qu’elles arrivent à influer sur le vote de 1% de leurs abonnés, et ce ne serait pas moins de 5 millions de bulletins de vote qui iront en faveur d’un candidat.  

Un résultat suffisant pour décider du destin d’une élection.

Découvrez cet article en podcast

Vous avez aimé cet épisode ? Ecoutez-le au format Podcast sur www.lempreintedigitale.com  ! ⤵️

Twitter Trump élections présidentielles américaines

Write A Comment