Communication Digitale

Comparatif de la présence digitale de l’AS Monaco et de l’OGC Nice

Avec deux équipes engagées en coupe d’Europe la saison dernière, le football azuréen est à la pointe du football français. Mais il n’y a pas que sur les pelouses que les clubs monégasques et niçois rivalisent. Analyse de leur présence digitale sur le web et les réseaux sociaux.

L’effectif monégasque, avec notamment la présence de nombreuses stars comme le colombien Falcao, permet au club du rocher de toucher un public plus cosmopolite.

Un public monégasque plus international

Une analyse comparative des sites asmonaco.com et ogcnice.com avec l’outil similarweb.com montre que l’AS Monaco attire un public plus international que le club rouge et noir, avec 6 internautes sur 10 provenant hors de France.

L’effectif monégasque, avec notamment la présence de nombreuses stars comme le colombien Falcao, permet au club du rocher de toucher un public plus cosmopolite.

Un public niçois plus féminin

Une analyse des données avec la plateforme d’analyse Visibrain.com montre que les aiglons parviennent mieux à séduire le public féminin. 21% des internautes niçois sont des femmes, soit un internaute sur cinq.

supporter supportrice as monaco ogc nice

En France, le public féminin aime la Ligue 1. Une récente étude de Havas Sports & Entertainment indique que 43% des 32 millions de fans de ballon rond sont des femmes. Il existe donc une belle marge de progression pour les deux clubs azuréens.

Des sources de trafic différentes

Les internautes accèdent plus souvent en direct au site de l’OGC Nice, signe d’une bonne fidélisation de leur public. En revanche, le site monégasque draine plus de trafic depuis d’autres sites référents, les moteurs de recherche et les réseaux sociaux.
Une avance qui peut s’expliquer par une base fan plus importante sur les principaux médias (Facebook, Twitter et Instagram).

origine trafic web as monaco ogc nice

Réseaux sociaux : avantage à l’AS Monaco

Sur les réseaux sociaux, le club asémiste dispose d’une belle avance sur son voisin niçois avec une taille de communauté huit fois supérieure.

Le club de la principauté est également mentionné plus fréquemment. Selon Visibrain, l’ASM a cumulé 573.986 mentions sur Twitter depuis mars 2018, contre 222.015 pour les aiglons. Sur la même période, le club monégasque a été mentionné par 3 fois plus de personnes (212.069 personnes contre 73.027 pour Nice).

Une explication à cela : l’actualité du club monégasque s’est révélée plus animée, avec notamment plusieurs joueurs engagés en coupe du monde.

On retrouve les autres points d’orgue de sa saison dans la courbe bleue du graphique ci-dessus :

• Les trois affiches contre le PSG (31 mars, 15 avril et 04 août),
• Une activité soutenue sur le marché des transferts (départ du brésilien Fabinho le 28 mai, de Thomas Lemar pour l’Athletico Madrid le 12 juin, et arrivée du belge Youri Tielemans le 27 juillet).

L’analyse de la présence digitale des deux clubs azuréens montre le caractère plus international de l’AS Monaco, qui parvient à fédérer une communauté plus importante et éclectique. Le club niçois joue une carte plus locale, tout en parvenant à mieux séduire le public féminin. Des spécificités qui renforcent l’identité culturelle des deux clubs, fleurons du sport azuréen.

Pour aller plus loin :
Décryptage de la stratégie digitale de l’AS Monaco
Relancez votre carrière comme Mario Balotelli

Vous pourriez aussi aimer
appli voyage Tripneer Start Up Week End Monaco
Tripneer, l’appli qui veut révolutionner le voyage
Le digital se fait une place au soleil sur la côte d’azur !

Laissez votre Commentaire

Votre Commentaire*

Votre nom*
Votre site web