Management & Stratégie

Les entreprises peuvent-elles devenir plus innovantes grâce aux réseaux sociaux ?

transformation numérique entreprise

Depuis l’avènement des réseaux sociaux, le monde crée aujourd’hui autant de données en 48 heures que durant tout le 20ème siècle. Cette masse considérable de datas peut permettre aux entreprises de développer leur approche de l’innovation, à condition pour elles de savoir exploiter pleinement ces nouveaux canaux. 

Les 3 révolutions de la communication écrite

La manière dont les hommes ont échangé a été profondément bouleversée au fil de l’histoire. Il y eu tout d’abord la parole, qui permît de transmettre à chacun la connaissance. Puis la communication entre les individus a connu trois révolutions majeures qui ont permis la propagation de ce savoir :

  • L’Ecriture, qui a permis de fixer l’information
  • L’imprimerie, qui a permis de transmettre l’information
  • Le web, qui a permis d’avoir accès à l’information, en temps réel et de façon universelle.

Déclinaison du web, les réseaux sociaux ont participé pleinement à cette dernière révolution des échanges. Twitter ou LinkedIn nous permettent aujourd’hui d’avoir accès à une large bibliothèque de contenus. 500 millions de tweets sont ainsi rédigés et échangés chaque jour par les internautes.

La « sérendipité » sur le web est bien souvent l’équivalent de la procrastination dans le monde réel !

Réseaux sociaux et innovation : les 3 règles à suivre

Les réseaux sociaux peuvent permettre aux entreprises de devenir plus innovantes. Elles peuvent notamment les exploiter comme sourcing, car ces médias sont idéaux pour trouver de nouvelles idées, effectuer des benckmarks ou identifier des best practices. Mais elles devront suivre trois règles afin d’en tirer pleinement profit :

Tout d’abord, ne pas se noyer dans la masse de datas disponibles. Une sélection minutieuse des données doit être effectuée afin de rester concentré sur le sujet concerné. Si l’information n’a pas de lien avec le sujet en question, il est préférable de l’écarter. La « sérendipité » sur le web est bien souvent l’équivalent de la procrastination dans le monde réel !

Savoir séparer le bon grain de l’ivraie

Ensuite, savoir séparer le bon grain de l’ivraie. Cette masse de contenus échangés sur Facebook ou Twitter contiennent des informations véritables et vérifiables, mais aussi bon nombre de Fake News. La source de l’information doit être choisie avec précaution par l’entreprise si la donnée utilisée a une importance majeure pour son développement.

Enfin, et c’est peut-être là le point le plus important : savoir tirer profit de la réactivité de ces canaux. Les réseaux sociaux permettent de lancer une idée ou un concept sans avoir besoin de créer un nouveau produit et de le lancer. Si les retours sont positifs, alors il existe un marché. Une entreprise pourra ainsi tester un MVP (Most Valuable product) et sonder le public en limitant les ressources allouées. Un point essentiel dans le contexte économique et concurrentiel actuel !

Cet article a été rédigé pour le livre blanc de d’Alban Jarry : « L’accès à l’information et aux Réseaux Sociaux rend-il plus innovant ? »

Vous pourriez aussi aimer
7 qualités d’astronautes pour mettre votre carrière en orbite !
entreprise dirigeant révolution transformation numerique digitale
Les dirigeants d’entreprise face aux défis de la révolution numérique

Laissez votre Commentaire

Votre Commentaire*

Votre nom*
Votre site web