Communication Digitale Economie

Deux start-up de la French Tech révolutionnent le monde du Tennis

start up tennis mojjo piq startup

A l’ère du sport connecté, les start-up de la French Tech montrent que notre pays peut être à la pointe dans certains secteurs de la révolution digitale. Exemple dans le tennis avec Mojjo et PIQ, deux jeunes pousses qui pourraient bien transformer notre façon de regarder ou pratiquer ce sport.

L’algorithme développé par Mojjo permet de restituer un match condensé à sa durée de jeu effective, sans interruption.

Mojjo propose une nouvelle façon de (re)vivre Roland-Garros

Tous les ans, c’est le même dilemme. Vous êtes au travail pendant la quinzaine parisienne et vous devez vous contenter des résumés proposés en fin de journée 🙁

Mais ça, c’était avant ! Grâce à un partenariat avec la start-up Mojjo, France Télévision va proposer pour l’édition 2017 de nouveaux formats de matchs innovants issus d’une technologie unique au monde.

Le principe est simple : un match comprend 70% de temps morts (entre les échanges, aux changements de terrain, lors des applaudissements du public…). L’algorithme développé par Mojjo permet de les supprimer automatiquement pour restituer ensuite un match condensé à sa durée de jeu effective, sans interruption.

Consultable sur rolandgarros.mojjo.fr, le service offre par exemple la possibilité de revivre la finale 2016 entre Novak Djokovic et Andy Murray (3h04) de plusieurs façons: une version condensée (1h14), 3 résumés (2 min, 5 min ou 10 min) ou encore les meilleurs coups par joueur (aces, coups gagnants ou volées). Il est également possible de visionner des jeux ou des points à la carte grâce à une timeline située en bas de l’écran.

Les fans de la petite balle jaune profitent ainsi d’une nouvelle expérience enrichie et interactive, 100% plaisir.

Le PIQ ROBOT fait partie de cette nouvelle génération d’objets connectés qui révolutionnent la pratique d’une activité sportive.

PIQ, le bracelet connecté qui offre des statistiques de pros

Dans une étude récente, le cabinet Gartner estime à 20 milliards le nombre d’objets connectés en circulation d’ici 2020. Soit environ 3 objets connectés par personne. Le sport ne pouvait échapper à ce raz-de-marée technologique, et les jeunes pousses tricolores tirent leur épingle du jeu.

Commercialisé en partenariat avec l’équipementier français Babolat, le PIQ Robot fait partie de cette nouvelle génération d’objets connectés qui révolutionnent la pratique d’une activité sportive.

Fixé au poignet, un capteur analyse l’ensemble des coups durant une partie ou un entraînement. Les informations collectées en temps réel sont ensuite restituées dans une application mobile qui retranscrit au joueur ses points forts et faibles pour lui permettre de progresser.

Temps de jeu, fréquence des coups, types de coups exécutés, analyse de frappe, vitesse au service… des statistiques ultra poussées, qui n’étaient accessibles auparavant qu’aux joueurs de haut-niveau comme Roger Federer ou Rafael Nadal.

Avec cette technologie accessible à tous, la start-up PIQ permet aux sportifs amateurs de rentrer dans une nouvelle dimension, pour vivre, là encore, leur passion à 100% !

A défaut d’avoir trouvé sur les courts un successeur à Yannick Noah au palmarès de Roland-Garros, les start-ups de la French Tech montrent qu’elles peuvent bousculer les codes et triompher sur le terrain technologique.

 
Vous pourriez aussi aimer
3 Clés De La Réussite Professionnelle selon Steve Jobs
banque digital transformation
Quel est l’apport des banques au secteur du digital ?

Laissez votre Commentaire

Votre Commentaire*

Votre nom*
Votre site web