Communication Digitale

Tech : 3 surprises que pourrait nous réserver 2017

2017-evolutions-techno

Dans un monde technologique en perpétuelle évolution, il est toujours ardu – voire impossible – de prédire les tendances à venir l’année suivante. Mais il faut parfois se mouiller un peu 🙂 Alors je me jette à l’eau avec 3 surprises que pourrait nous réserver 2017 : un renouveau, un déclin et une confirmation.

le temps moyen passé en 2016 sur Facebook est évalué à 6 heures 45 min. Celui de Google+ serait de… 6 min 47 sec !

Le renouveau de Google+

Lors de son lancement en 2011, le réseau social de Google était annoncé comme le « Facebook killer », seul à même de pouvoir terrasser l’hégémonie de la firme de Mark Zuckerberg.

5 ans plus tard, malgré ses 500 millions de membres, il faut bien constater que Google+ est devenu une ville fantôme. Peu ou pas d’interactions, une ergonomie peu intuitive, l’obligation de se créer une nouvelle communauté pour des internautes déjà majoritairement présents sur d’autres plateformes… Autant de contraintes qui ont vu les utilisateurs fuirent ce réseau. Résultat, alors que le temps moyen passé en 2016 sur Facebook est évalué à 6 heures 45 min, celui de Google+ serait de… 6 min 47 sec !

Mais si 2017 voyait son renouveau ? Plusieurs éléments permettent de l’envisager.

  • Un environnement favorable

Les anciennes stars des social networks ont perdu de leur superbe. Facebook est aujourd’hui délaissé par les adolescents et Twitter a du plomb dans l’aile (si j’ose dire). L’environnement est donc favorable pour conquérir des parts de marché.

  • Des moyens considérables

Avec 70 milliards de dollars de trésorerie, la firme de Mountain View dispose d’une force de frappe conséquente. Avec de tels moyens, elle peut largement dépenser en R&D et recruter les talents nécessaires pour s’imposer.

  • La voie du succès

Si je pouvais donner deux conseils aux stratèges de Google, je les inviterais tout d’abord à développer une interface conviviale et plus simple d’utilisation. Less is more ! La majorité des gens apprécie une belle voiture pour son confort de conduite, pas pour soulever son capot et bricoler son moteur. Ceux qui ont déjà comparé l’utilisation d’un iPhone avec un smartphone Android me comprendront 😉

Ensuite, je leur conseillerais de chercher à s’imposer sur le marché des Réseaux Sociaux d’Entreprise (RSE). S’il existe de nombreux acteurs, peu sont capables de proposer une solution intuitive et accessible à tous. Une version Google+ « Business » pourrait être l’outil qui réconcilie efficacité et technologie.

C’est un pari osé car Facebook devrait justement monter en puissance cette année avec sa nouvelle solution « WorkPlace « . Je le tente toutefois, persuadé que cette annonce va relancer la bataille sur un marché des RSE où Google a largement les moyens de tirer son épingle du jeu.

Le monde crée autant de données en 3 jours que durant tout le 20ème siècle.

Le déclin de l’email

Infobésité. Ce mot résume bien le mal auquel sont confrontés les cadres français qui estiment passer plus de 5 heures par jour à consulter leur messagerie. Dans un monde qui crée autant de données en 3 jours que durant tout le 20ème siècle,l’email contribue largement à cette croissance exponentielle.

J’ai vécu récemment une fusion entre deux entreprises. Malgré l’utilisation d’outils dédiés à ce type d’opération, le nombre d’emails échangés a été multiplié par 2 ou 3 sur la période. Peut-on vraiment dire que le courrier électronique améliore l’efficacité ? Pas sûr…

  • D’autres canaux sont plus adaptés dans certains cas

Lorsque j’ai besoin d’une réponse immédiate auprès d’un ami, je privilégie le SMS ou WhatsApp. Le SMS est un canal adapté aux entreprises. Il offre des échanges plus fluides et évite d’engorger la boite aux lettres des interlocuteurs. Mais pour être efficace, il faudrait que l’ensemble des collaborateurs soit équipé d’outils nomades. Une utopie pour le moment, mais la digitalisation rapide de notre société devrait faire bouger les lignes dans les prochaines années.

  • Les moyens de communication évoluent

Si le télégramme a disparu, les autres moyens de communication des 19 et 20ème siècles ont évolué au fil du temps : le courrier et le téléphone ont ainsi décliné au profit des messages électroniques.

Je classerais donc l’avenir de l’email dans la même catégorie que le courrier papier : pas une disparition stricto sensu, mais un déclin progressif.

Reste à trouver l’outil qui s’imposera. Ce sera peut-être un RSE de type « Facebook Workplace » ou « Google+ Business ». Ou bien un autre canal qui reste à inventer. Voici une piste à explorer, cher lecteur, si vous voulez devenir milliardaire en 2017 😉

Apple ne cache plus ses ambitions autour d’un modèle de voiture autonome et connectée.

La confirmation de la suprématie d’Apple

Depuis le décès de son leader charismatique en 2011, les fans de la marque à la pomme restent en attente de la prochaine révolution qui succédera aux produits emblématiques iPod, iPhone et iPad.

Les derniers trimestriels montrent que la « Apple Watch » n’a pas réussi à trouver son public. Faites le test autour de vous et regardez combien de personnes ont succombé à cet objet connecté.

Depuis cinq ans, l’entreprise semble avoir mis en veille sa créativité en proposant beaucoup d’évolutions, mais pas de révolutions. Si Tim Cook est un excellent gestionnaire, Steve jobs était un excellent visionnaire. Il insufflait la modernité et la créativité à la marque. Difficile, voire impossible de remplacer celui qui était porteur de l’esprit Apple.

Malgré ce constat un peu morose, je pense que 2017 verra la confirmation de la suprématie de l’entreprise californienne. Deux raisons à cela.

  • Une concurrence à la peine

Tout d’abord, les récents déboires de Samsung devraient lui permettre d’accroître naturellement ses parts de marché. Elle devra toutefois surveiller l’évolution tarifaire de ses produits. Apple a toujours eu un positionnement haut de gamme, mais restait jusqu’à présent accessible à son cœur de cible. Avec une dernière version de MacBook Pro proposée à partir de 2.699 euros, elle prend le risque de se couper d’un segment de clientèle majeur : les étudiants. Une stratégie périlleuse alors que son principal concurrent est pour le moment hors-course. Prudence prudence… Ce n’est pas parce que la voie est libre qu’il faut commettre un excès de vitesse !

  • La créativité fait partie de l’ADN d’Apple 

Je parie sur la sortie d’un produit vraiment révolutionnaire cette année qui redonnera une nouvelle impulsion à la marque.

L’entreprise ne cache plus ses ambitions autour d’un modèle de voiture autonome et connectée. Difficile de prévoir dans quel délai ce projet aboutira et s’il sera la prochaine vraie disruption d’Apple. Mais la créativité fait partie de l’ADN de la marque et je pense (et j’espère !) que 2017 nous livrera une belle surprise de ce côté.

Rendez-vous dans 1 an pour voir si ces prévisions se seront avérées exactes ! 

***************

Cette tribune a été publié initialement sur Linkedin Pulse. Elle fait partie d’une série de billets publiés à l’occasion du classement LinkedIn Top Voices, qui récompense les contributeurs les plus influents de l’année. Pour lire d’autres articles de cette série #BigIdeas2017, cliquez ici.

Vous pourriez aussi aimer
Tripneer Start Up Week End Monaco
Tripneer, l’appli qui veut révolutionner le voyage
7-c-community-management
Réseaux sociaux : Les 7 C du #CommunityManagement

Laissez votre Commentaire

Votre Commentaire*

Votre nom*
Votre site web