Communication Digitale

Décryptage de la stratégie digitale de l’AS Monaco

as monaco reseaux sociaux fabinho

Figure emblématique du sport azuréen, l’AS Monaco présente l’un des plus beaux palmarès de Ligue 1. Mais il n’y pas que sur les pelouses que le club de la Principauté accumule les bons résultats.

En effet, depuis plusieurs années, l’ASM a investi avec succès les réseaux sociaux, au point de compter à ce jour l’une des plus belles audiences en Europe parmi les clubs de football.

En parallèle, de nombreux dispositifs digitaux viennent appuyer cette stratégie pour offrir une couverture web 360° aux supporters Rouge et Blanc et permettre au club de jouer les tous premiers rôles sur le terrain digital.

Éclairage sur ce dispositif avec Jean-Philippe Dubois, Social Media Manager du club.

Bonjour Jean-Philippe, l’AS Monaco a mis en place un dispositif de communication digitale particulièrement innovant. Pouvez-vous nous le présenter ?

Nous sommes passés dans un véritable monde de l’image. Après la TV qui a occupé une place centrale dans le monde de l’information, les réseaux sociaux sont devenus un outil incroyable pour fédérer des communautés. Et nous avons décidé d’être créatifs et de proposer des contenus innovants pour permettre à nos fans de suivre l’univers de l’AS Monaco sous toutes ses formes.

“ Les réseaux sociaux sont devenus un outil incroyable pour fédérer des communautés.”

Nous avons par exemple lancé récemment la rubrique « SNAPrès Match » sur SnapChat pour prolonger le match et le faire revivre d’une manière décalée. Nous utilisons les codes de ce réseau social (dessins, filtres…) pour revisiter le fil de la rencontre avec humour.

Dans un autre registre, nous avons été les premiers l’an dernier à nouer un partenariat digital avec un autre club.

“ Nous avons aujourd’hui la base de fans étrangers la plus importante du championnat de France.”


Vous êtes présents sur plusieurs réseaux sociaux, et vos communautés s’étendent bien au- delà des frontières de la Principauté. Quelle est votre stratégie sur ces plateformes ?

Notre stratégie aujourd’hui est de viser l’international pour asseoir une notoriété au-delà du bassin monégasque et de l’Hexagone. Nous avons aujourd’hui la base de fans étrangers la plus importante du championnat de France avec un taux de 93% d’internationalisation pour notre page Facebook.

Nous avons créé des comptes en anglais, espagnol et portugais sur les principales plateformes pour être au plus près de nos communautés.

Chaque compte est alimenté en fonction de la cible géographique, c’est à dire en fonction de leurs centres d’intérêt potentiels. Nous essayons également de mettre en place des dispositifs innovants à l’image du partenariat digital que nous avons noué en juin 2015 avec le club brésilien de Cruzeiro.

Ce partenariat nous permet ainsi de développer notre image en Amérique du Sud et de créer une nouvelle manière de communiquer auprès des fans de foot.

Comment faites-vous pour produire le contenu qui alimente ces comptes?

Une dizaine de personnes comprenant JRI (journaliste reporter d’images), photographe, rédacteurs web et community managers contribue à l’alimentation de l’ensemble de nos comptes.

Quelles sont vos ambitions pour le futur en terme de digital ?

Continuer notre croissance sur l’ensemble des réseaux en intensifiant notamment notre travail sur :

  • la gamification,
  • l’expérience LIVE à travers les nouveaux outils permis par les réseaux sociaux,
  • les innovations technologiques type vidéo à 360°.


Pour finir, quels sont à vos yeux les atouts de la côte d’azur dans le domaine du digital ?

La Côte d’Azur, et plus précisément Monaco, constitue un vecteur formidable de communication pour le club. L’image de la Principauté est un levier que nous explorons quotidiennement pour mettre en avant le club et faire découvrir à notre communauté un lieu et un cadre uniques au monde.

Cette interview est extraite du livre blanc « La Côte d’Azur, Terre de Digital » téléchargeable gratuitement sur mon blog.

Vous pourriez aussi aimer
fintech crédit mutuel arkea
Les Fintech : menace ou opportunité pour les banques ?
asterix-start-up
Asterix au Pays des #StartUp

Laissez votre Commentaire

Votre Commentaire*

Votre nom*
Votre site web