Economie

Et si la #BCE arrondissait vos fins de mois ?

bce-monnaie-helicoptere

Imaginez si la Banque Centrale Européenne (BCE) versait de l’argent directement sur votre compte chaque mois ?
Cette hypothèse, utopique au premier abord, n’a cependant pas été écartée par son président, Mario Draghi, il y a quelques semaines.
De l’argent frais distribué aux individus, pourquoi ? Est-ce une solution viable pour relancer l’économie de la zone Euro ? 

1. Une zone Euro en panne

Analysons tout d’abord la raison de cette mesure.
Ses partisans font le constat suivant : la quantité massive de liquidités injectée dans les banques depuis le début de la crise financière n’a pas permis de faire repartir les prix. Le taux d’inflation de la zone Euro est actuellement d’environ – 0,2%, très loin des 2% visés par l’Institution.

Pour certains analystes, les établissements financiers n’auraient pas joué le jeu. En freinant la distribution de crédits, les banques auraient empêché la mise en place d’un cercle vertueux.

S’il s’avère exact que la quantité de crédits émises dans la zone Euro est insuffisante, les banquiers ne sont pas les seuls responsables. Ceci pour deux raisons :

a) L’exigence de fonds propres

La BCE demande aux établissements financiers de prêter davantage et, dans le même temps, elle augmente ses exigences en matière de solvabilité. En leur imposant d’augmenter leurs fonds propres, la BCE freine la capacité des banques à octroyer des crédits.  On navigue entre paradoxe et absurdité…

b) La baisse de la demande

La baisse de la demande est également un point majeur. Dans le climat actuel (taux de chômage important, baisse de confiance envers les politiques publiques de relance, manque de visibilité dans l’avenir…), les entreprises et les individus ont freiné leurs investissements. Les sociétés ne se risquent pas dans l’achat de nouveaux outils de production tant que la croissance n’est pas repartie. Les particuliers ont également reporté certaines dépenses (voiture, loisirs…) en attendant des jours meilleurs.

En conséquence, plusieurs évoquent la nécessité d’une solution alternative pour contourner les établissements financiers. Parmi les pistes envisagées : la « Monnaie Hélicoptère ». 

Si la BCE appliquait cette mesure, on estime que chaque citoyen européen recevrait 175 € environ chaque mois. Soit 700 € pour une famille de 4 personnes.

 

2. Le concept de « Monnaie Hélicoptère »

Ce concept a été inventé par Milton Friedman en 1969, dans son livre « The optimum quantity of money ». L’économiste utilisait l’image d’un hélicoptère larguant des billets de banque au-dessus de la foule :

« Supposons qu’un jour un hélicoptère vole au-dessus de nous et lâche 1.000 dollars du ciel ».

Reprenant ce principe, le président de la BCE  n’a pas réfuté l’idée de verser de l’argent directement aux ménages. Si elle appliquait cette mesure, on estime que chaque citoyen européen recevrait 175€ environ chaque mois. Soit 700€ par mois pour une famille de 4 personnes. 

Cet argent frais versé directement aux individus permettrait de stimuler la consommation et de relancer l’inflation selon la dynamique suivante :

Hausse de la consommation = hausse de la demande = hausse des prix = investissement des entreprises + endettement des ménages (achat de véhicules…) = création emplois. 

Ce mécanisme permettrait in fine la baisse du chômage, ce qui boosterait la consommation, et permettrait de maintenir ce cercle vertueux.

3. Le remède miracle pour relancer l’économie ?

Si le concept de « Monnaie Hélicoptère » est séduisant, il ouvre néanmoins la porte à de nombreux débats. Par exemple, serait-il justifiable de soutenir la consommation des économies fortes (Allemagne…) autant que celle des plus faibles (Portugal, Grèce…) ? Faudrait-il distribuer ces revenus de façon identique à chaque personne, ou en fonction de barèmes sociaux ?

D’autres pistes invitent à émettre plutôt des « bons » ayant valeur monétaire plutôt que de distribuer de l’argent en direct. Ils permettraient de diriger la consommation vers certains secteurs, qui pourraient ensuite être adaptés en fonction des besoins de la zone Euro. Cette solution permettrait d’éviter que cet argent soit épargné, et non dépensé.

Dernier point, et non des moindres, il serait nécessaire de convaincre tous les pays de la zone de valider l’ensemble de ces principes.

Autant de questions en suspens et de contraintes qui risquent fort d’empêcher l’hélicoptère de décoller un jour !

La faiblesse de l’économie européenne ouvre la porte à de nouvelles réflexions pour la mise en place de solutions alternatives.
Pensez-vous que le concept de « Monnaie Hélicoptère » serait efficace pour relancer la zone Euro ? 
N’hésitez pas à laisser votre avis en commentaire !

Vous pourriez aussi aimer
fintechs-sauvaient-banques
Et si les #FinTech sauvaient les Banques et la Finance ?
économie suède Stockholm Sweden
En Suède, bientôt la fin des espèces sonnantes et trébuchantes ?

Laissez votre Commentaire

Votre Commentaire*

Votre nom*
Votre site web