Communication Digitale

#PersonalBranding : soignez votre empreinte digitale !

soigner-empreinte-digitale

A l’heure où les réseaux sociaux et le numérique sont devenus incontournables, il est grand temps de prendre en main votre communication pour un « personal branding » efficace !

Facebook, Linkedin, Instagram, Twitter… Qui peut encore ignorer l’omniprésence de ces plateformes sociales dans notre quotidien ?

Fantastiques canaux de communication, ils sont utilisés aussi bien par les entreprises pour chercher de nouveaux clients, créer du story telling, que pour recruter.

Si vous êtes à la recherche d’un emploi ou d’un stage, ne doutez pas que votre futur employeur va « googler » votre nom, afin de recueillir le maximum d’informations vous concernant.
Dans le cadre d’une relation d’affaires, c’est également le réflexe de votre nouvel interlocuteur qui va chercher à en savoir plus sur vous avant de signer ce fameux nouveau contrat !

C’est la raison pour laquelle il est important de contrôler les informations vous concernant afin de mettre toutes les chances de votre côté.

« Communication bien ordonnée commence d’abord par soi-même ».

1.  Faites un audit de votre présence digitale

Pour cela, tapez vos prénom+nom dans Google, et vérifiez les résultats. Faites la même recherche en cliquant sur l’onglet « images » du moteur de recherche.

Il est important que les résultats de la première page mettent en avant  du contenu valorisant votre image. Si vous êtes présents sur les principaux médias, vos profils Linkedin, Facebook et Twitter devraient remonter en premier.
En revanche, si apparaissent en premier lieu des photos de votre dernière soirée ou des tweets remplis de fautes d’orthographe, il faut d’urgence reprendre la main sur votre communication ! Quelques principes de base peuvent vous y aider.

Quelques règles simples pour une empreinte digitale positive !

Facebook : assurez-vous que votre contenu privé ne soit pas ouvert au public. Pour cela, déconnectez-vous et retournez sur l’url de votre compte sans vous identifier. Si votre mur est fermé, vous ne devriez voir que les images d’onglets et de couverture actuelles et passées. Si certaines sont gênantes, supprimez-les.

Twitter : évitez les messages provocateurs, injurieux, contraire à la morale et à l’éthique, et surtout : soignez votre orthographe ! Vos tweets reflètent votre personnalité, alors attention à bien utiliser cet outil à bon escient.

Linkedin : complétez votre profil avec une photo professionnelle. C’est souvent la première image que vous donnerez à vos interlocuteurs. Alors, soignez-là !
Renseignez également votre formation et votre expérience professionnelle. La participation à des groupes et la publication/partage de contenus  montrera également à votre visiteur votre niveau d’expertise.

Google : certains contenus sont peut-être gênants vous concernant. Rassurez-vous, un récent arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne autorise certains utilisateurs à demander aux moteurs de recherche de supprimer les résultats qui incluent leur nom. Pour soumettre votre demande, il suffit de remplir un formulaire en ligne.

L’arme absolue : contrôler les premiers résultats de Google

2. Optimisez votre positionnement dans Google

Pour maitriser votre communication, il est essentiel d’occuper les premières places des résultats des moteurs de recherche. Appuyez-vous pour cela sur l’excellent référencement de certains sites :

  • Twitter : si vous avez un compte et l’utilisez activement, celui-ci devrait être très bien positionné (dans le top 5). Sinon, activez-le !
  • Facebook : je ne suis pas convaincu de son intérêt dans un but professionnel. Toutefois, sa bonne indexation par le moteur vous permettra de truster une ligne supplémentaire dans les résultats de recherche. Ne vous en privez pas !
  • Linkedin : c’est la pierre angulaire dans le cadre d’un « personal branding digital » maitrisé. En plus de vous permettre d’être présent sur le réseau social professionnel leader en France et dans le monde, son excellente indexation devrait vous assurer de truster facilement l’une des trois premières lignes de la recherche.
    Son concurrent, Viadeo, est moins bien référencé mais il vous permettra également d’être listé dans les 10 premiers résultats.
  • Un blog personnel : il présente un intérêt évident. Toutefois, il vous faudra être un véritable influenceur pour bénéficier d’une excellente indexation. Mais n’hésitez pas à vous lancer si vous pouvez offrir une véritable analyse. Et vous pourrez utiliser vos autres comptes (Twitter, Linkedin, Viadeo…) pour augmenter la portée de vos articles.
    Pour l’url, optez pour www.prenom-nom.com (le tiret permet à Google de bien distinguer les deux mot-clés).
  • About.me : tout est dit dans le titre de ce site ! About.me vous permet de présenter l’ensemble de vos comptes sociaux sur une page résumée avec une photo grand format. N’hésitez pas à vous inspirer des pages présentes, elles sont souvent très créatives. Cette plateforme est également très bien mise en avant par Google. Le plus : elle ne demande pas de mise à jour régulière.

Mesurer son influence digitale

Je vous recommande ensuite l’utilisation d’un outil de mesure de votre influence digitale. Une plateforme comme klout.com vous attribue une note de 0 à 100 qui est, en quelque sorte, votre « empreinte carbone digitale ». Évolutive,  celle-ci varie constamment en fonction de votre activité et de la popularité de vos publications (nombre de mentions, likes, retweets…).

Enfin, vérifiez régulièrement votre positionnement afin de vous assurer que votre présence n’a pas évolué défavorablement. Le cas échéant, il vous faudra être plus actif sur les réseaux sociaux, ou vous inscrire sur d’autres sites ou forums professionnels.

Après avoir mis en place ces propositions, vous devriez être bien placé dans le top 10 des résultats de Google et avoir une empreinte digitale qui valorisera votre image et votre expertise auprès de votre futur employeur ou de vos relations d’affaires.

Vous avez déjà mis en place certaines pratiques pour améliorer votre personal branding ? N’hésitez pas à faire part de vos expériences et best practices en commentaires !

Vous pourriez aussi aimer
4 p social marketing mix digital
Les 4 P du #Social Marketing Mix
ligne éditoriale blog
Créer un #blog à succès (2/3) : les aspects éditoriaux
2 commentaires

Laissez votre Commentaire

Votre Commentaire*

Votre nom*
Votre site web